Mon Père Ce Héros Au Sourire Si Doux

Mon Père Ce Héros Au Sourire Si Doux

Hugo

La L�gende des si�cles, 1859


Apr�s la bataille




Monday p�re, ce h�ros au sourire si doux,

Suivi d�un seul housard qu�il aimait entre tous

Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille,

Parcourait � cheval, le soir d�une bataille,

Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.

Il lui sembla dans fifty�ombre entendre un faible bruit.

C��tait un Espagnol de l�arm�east en d�road

Qui se tra�nait sanglant sur le bord de la road,

R�lant, bris�, livide, et mort plus qu�� moiti�.

Et qui disait�: ��� boire�! � boire par piti�!��

Mon p�re, �mu, tendit � son housard fid�le

Une gourde de rhum qui pendait � sa selle,

Et dit�: ��Tiens, donne � boire � ce pauvre bless�.��

Tout � insurrection, au moment o� le housard baiss�

Se penchait vers lui, fifty�homme, une esp�ce de maure,

Saisit un pistolet qu�il �treignait encore,

Et vise au forepart monday p�re en criant�: ��Caramba�!��

Le coup passa si pr�s que le lid tomba

Et que le cheval fit un �cart en arri�re.

��Donne-lui tout de thousand�me � boire��, dit mon p�re.



Commentaire (s)
D�pos� par
lolita2309
le 5 d�cembre 2012 � 18h59

lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol lol mdr mdr mdr

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par Christian le 6 d�cembre 2012 � 08h39

Au programme des �coles jadis…

�a inspira une chanson � Pierre Perret :

Monday p�re, ce satyre au sourire si doux

Faisait guili-guili aux petites filles sages

Et pour les suborner les attirait chez nous

Preuve d�united nations singulier courage

Car ma m�re dans ce cas-l� ne le laissait pas choisir

Elle lui refilait d�embl�eastward la plus mauvaise chambre

Lui faisait des remontrances � n�en plus finir

Et finalement elle lui k�chait tout son plaisir

Popular:   Mieux Vaut Une Tête Bien Faite Qu'une Tête Bien Pleine

Ah ! les parents les parents les parents

C�est united nations souci cascade les enfants, les parents

Mon p�re, ce satyre faisait les quatre cents coups

Mais comme il �tait myope comme un thermom�tre

Il embrassait parfois ces anges dans le cou

Un jour ce fut le bout du notaire

Papa faillit payer cher cette �tourderie

Maman parlait d�j� de fifty�envoyer dans les ordres

Il eut de ses ma�tresses des sc�nes de jalousie

Et le notaire n�appr�cia pas ses cajoleries

Ah ! les parents les parents les parents

C�est united nations souci pour les enfants, les parents

Monday p�re ne savait pas mod�rer ses transports

On entendait glousser toutes ces nouvelles vierges

Comme elles avaient des corps � r�veiller un mort

Chaque fois �a r�veillait le concierge

Papa se fit remarquer il n�en fallait pas plus

Il dut partir c�ans vers de nouveaux ravages

Comme c��tait un mystique du genre plut�t poilu

Il peut pas �tre ailleurs qu�� fifty�arm�e du salut

Ah ! les parents les parents les parents

C�est un souci pour les enfants, les parents

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par
Pierre Dac
le 6 f�vrier 2013 � 16h40

Monday p�re, cet anchois au sourire andalou,

Suivi d�un n�nuphar qu�il aimait entre tous

Pour son faux col vert neige fait en pierre de taille,

Parcourait en nageant la foire � la ferraille,

O� se tenaient,  pensifs, des melons accroupis…

Soudain, son gros orteil crut percevoir des cris…

C��tait united nations h�risson voltigeant sur la route,

Qui br�lait son chandail pour mieux casser la cro�te,

En criant : � Un chou-fleur pour cirer mes souliers ! …

Ou bien united nations bec de gaz pour me laver les pieds !… �

Mon p�re, �mu, tendit au due north�nuphar fid�le

L�ob�lisque � vapeur o� trempait sa bretelle

Et dit : � Mouche la jambe � cet oiseau bless�,

Et br�le-lui l��il droit avec un fer glac�. �

� ce moment pr�cis, surgissait du Rat Mort,

En marchant sur les mains, un boa constrictor

Qui lan�a sur mon p�re sa veste en alpaga.

Le coup passa si pr�s qu�un hareng se noya,

Et qu�united nations �50�phant blanc tomba dans sa soupi�re.

� Hurrah ! � cria mon p�re, se mordant la paupi�re.

Popular:   Exercice Theoreme De Pythagore Et Thales

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par Eschylle le 9 d�cembre 2013 � 16h00

Mon vieux chat, ce matou au sourire grisou

Suivi d�une souris qu�il aimait entre tous

Pour ses yeux perle jais et pour sa belle taille

Examinait le soir aupr�south de la pi�taille,

Les passages discrets o� les vers avaient fui.

Il lui sembla entendre un tout petit cui-cui.

C��tait un poussinet au bec couvert de croutes

Lugubre et d�pit� qui faisait fausse route

La gueule de travers et couverte � moiti�

Qui p�piait, piteux, que c�en �tait piti�

Des sons incoh�rents tels united nations violoncelle.

Mon vieux chat tendit, prompt, � sa souris fid�le,

Un fromage et dit ��Laisse-le boulotter��.

Tout � coup, � l�instant o� la souris, du th�

Pr�parait les k�teaux, le poussin, sans effort,

Saisit un vieux fromage aux reflets jaunes d�or

Et vise au c�ur monday conversation en couinant ��Sale rat !��

L��dam passa si pr�south que mon chat se courba

Et que sa souris, au trou, bondit affol�e.

��Croque-le�� dit mon chat ��C�est assez rigol頻.

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par Christian le nine d�cembre 2013 � 16h07

� United nations fromage et LUI dit � peut-�tre ?…

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par
Aramis
le 1er mars 2019 � 16h01


Sa table est un dolmen, et sa plume united nations canon;

Po�te du fracas � 50�art d�licat. Non?

Le r�gent, 50��colier, la lorette � 50��tal

Ont flatt� son ego qui reste sans �gal.

Une main sur le coeur, united nations coude sur Hom�re,

Hugo lance united nations d�fi aux humaines chim�res.

Popular:   Courbe De Tes Yeux Fait Le Tour De Mon Coeur

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par Thunderbird le 1er mars 2019 � 21h07

Hugo la pagaille

���-

Mon p�re, ce vieux moine aux mani�res de fou

Suivi d�un glabougnot qui buvait comme un trou

Et qu�on voyait toujours muni d�une futaille

Priait en traversant la plaine sans entrailles

Que le Bouddha tirait de son coeur assoupi ;

Soudain, les dimensions permut�rent leurs plis

� cause d�united nations trou noir qui les mit en d�route

Et qu�Aur�lien Barrau avait d�crit, sans doute.

Alors il s�embarqua dans la nef de papier

Car c��tait une mare o� l�on northward�avait pas pied.

La sir�ne promit de lui rester fid�le

S�il voulait r�parer sa paire de bretelles,

Il la portait en lui comme un oiseau bless�,

Mangeant, sans le savoir, quelques marrons glac�s.

Le trou noir lui semblait united nations pr�sage de mort

Sur lequel il voulait r�diger united nations rapport.

Il plongea son stylo dans le indicate Om�ga,

Lequel devint Alpha au prix de grands d�grand�ts ;

Car la sir�ne �tait une enfant de sorci�re,

Mais ne refusa point de boire de la bi�re.

[Lien vers ce commentaire]

D�pos� par
Curare-

le 1er mars 2019 � 22h25

D�jant� comme j�aime 🙂 mon Ballus

Celui-l� 50�as-tu lu ?

Oyez le stupre de la Zone

� ma rondelle salami

�crou�e par ane seismic sea wave

A crev� la couche d�ozone

Elle oscillait mon amazone

D�1 insurrection de foutre elle a vomi

Oyez le stupre de la Zone

D�1 coup de foudre ennemi

Par des railleurs tout en zircone

Concentr�due south en ZUS – Endormis

Leur pr�puce bien affermi

Pour mon humeur en silicone

Oyez le stupre de la Zone ___

19/03/2016

Zus : Zone Urbaine Sans cible

[Lien vers ce commentaire]

Votre commentaire :

Mon Père Ce Héros Au Sourire Si Doux

Source: http://www.paradis-des-albatros.fr/?poeme=hugo/apres-la-bataille

Ce site utilise des cookies pour améliorer la convivialité. Vous acceptez en utilisant le site Web plus loin.

Politique de confidentialité des cookies