Les 3 Ordres De La Société Féodale

Les 3 Ordres De La Société Féodale

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Société médiévale
Image illustrative de l’article Société médiévale

Une organisation sociale qui placidity sur trois fonctions.

Définition La
société médiévale
est organisée autour des trois ordres
Auteur(southward) Georges Duby, Georges Dumézil

La
société médiévale
est une société d’ordres organisée autour des trois ordres suivants :

  • ceux qui prient :

    oratores
     ; le clergé ; les hommes d’Église ;
  • ceux qui combattent :

    bellatores
     ; les nobles (prince, seigneurs, chevaliers) ;
  • ceux qui travaillent :

    laboratores
     ; les paysans, les tenanciers/vilains et les serfs.

Il s’agit d’une nomenclature analogue à celle des trois ordres de la société d’Ancien Régime : clergé, noblesse, Tiers état
[1]
.

Historique

[modifier
|
modifier le code]

Les trois ordres étaient déjà évoqués dans fifty’Empire Romain chrétien : les
sacerdotes,
les nobiles
et les
pauperes.

Des textes anglais du

VIII
e
 siècle, comme celui du roi du Wessex Alfred le Grand, distinguent les
gebedmen
formés par les druides et prêtres, les
fyrdmen
formés par l’aristocratie militaire et les
weorcmen, hommes libres pour le travail.

Ces deux classifications seront reprises par le moine Haymon d’Auxerre au

9
eastward
 siècle
[2]
.

Des mentions d’une classification de la société en trois ordres apparaissent en Angleterre aux

IX
eastward

et

X
e
 siècles. La traduction anglo-saxonne du
De Consolatione Philosophiae
de Boèce par le roi Alfred le K (en 897-898), au livre I, chapitre 17 indique :

« Listen, you lot know that no human being is able to exhibit and craft or to conduct or to rule any power without tools and material. That without which man is unable to perform the craft is the material for that craft. These and so are the king’due south materials and his tools to reign with: that he have his land well-peopled; he must accept prayer-men and army-men and piece of work-men (gebedmen fyrdmen weorcmen). You know that without these tools no rex can showroom his craft. »
[3]
Popular:   Quels Sont Les Multiples De 5

Ces trois ordres ont été redéfinis par Adalbéron de Laon vers 1020, puis par Gérard de Cambrai qui souhaitaient ce type d’organisation sociale alors que la France connaissait une crise politique autour de l’an mille
[iv]
.

L’historien Georges Dumézil a mis en évidence que ces fonctions sont communes aux sociétés indo-européennes (voir 50’article Fonctions tripartites indo-européennes).

Georges Duby a également décrit en détail les trois ordres de la société « féodale »
[5]
.

Toutefois Florian Mazel, médiéviste français, remet en crusade ce modèle. Il estime qu’il est trop influencé par une vision basée sur la prééminence de l’État, alors que celui-ci n’existe pas au Moyen Âge aussi fortement qu’aujourd’hui ; selon lui, l’Église catholique a une influence beaucoup plus importante que les autres composantes humaines sur la société médiévale. Elle est une institution totale, aux

eleven
eastward

et

12
e
 siècles elle est indépendante des autres pouvoirs, et modèle tous les aspects de la vie courante. Son rôle dépasse ce qui pourrait revenir au christianisme comme religion. De plus, le déroulement du Moyen Age, vu habituellement comme une alternance de temps de crise et de croissance, ne serait en fait constitué que d’un seul moment charnière : la réforme grégorienne, une politique voulue et conduite exclusivement par la papauté. Cet événement est spécifique au monde latin, toutefois il se déroule en relation avec les mondes byzantin et islamique. C’est à ce moment là que les marchands italiens vont se greffer aux voies commerciales de l’Islam, et que les croisades vont se généraliser. La subject field va se durcir, rejetant la féminité, obligeant le célibat des prêtres. Cette réforme va structurer les communautés villageoises autour d’une église et du cimetière. 50’église impose la dîme, redevance spécialement perçue par elle. Cette redevance est le symbole du pouvoir de fifty’église en tant qu’establishment sur toute la société, et rattache les personnes à une église, en tant que batiment, qui commande un territoire ; elle a donc défini ses propres territoires, et par là influencé 50’ensemble des pouvoirs civils.

[6]
.

Popular:   Exercices Sur Les Nombres Relatifs 5ème


Références

[modifier
|
modifier le code]



  1. Apostrophes : two février 1979, entretien entre Georges Duby et Bernard Pivot à la suite de la parution du livre intitulé “Les trois ordres ou l’imaginaire du féodalisme”




  2. Edmond Ortigues, «L’élaboration de la théorie des trois ordres chez Haymon d’Auxerre »,
    Francia,
    vol. 14,‎
    ,
    p. 27-43




  3. Giles Constable,
    Iii studies in medieval religious and social idea, The interpretation of Mary and Martha, The ideal of the simulated of Christ, The orders of society, lire en ligne, p. 279




  4. Michel Kaplan et Patrick Boucheron,
    Histoire médiévale :

    Eleven
    east
     –
    15
    e
     siècle
    , Editions Bréal,
    ,
    p. 94




  5. Georges Duby,
    Les trois ordres ou l’imaginaire du féodalisme, Paris, Gallimard, 1978



  6. «Florian Mazel : « La réforme grégorienne a structuré toute la société médiévale » »,
    La Croix,‎

    (ISSN0242-6056, lire en ligne, consulté le
    )



Voir aussi

[modifier
|
modifier le code]

Bibliographie

[modifier
|
modifier le code]

  • Daniel Dubuisson, « L’Irlande et la théorie médiévale des « trois ordres » »,
    Revue de l’histoire des religions, 1975, pp. 35-63
  • Georges Duby,
    Les trois ordres ou fifty’imaginaire du féodalisme, Paris, Gallimard, 1978
  • Dominique Iogna-Prat,
    le baptême du schéma des trois ordres fonctionnels : l’apport de l’École d’Auxerre dans la seconde moitié du

    IX
    east
     siècle
    , Annales ESC 41, one, 1986
  • Edmond Ortigues, « L’élaboration de la théorie des trois ordres chez Haymon d’Auxerre »,
    Francia
    vol. fourteen, pp. 27-43, 1986
  • Giles Constable,
    Three Studies in Medieval Religious and Social Thought, Cambridge, 1995 (p. 267-288)
  • Daniel Pichot (dir.),
    Prieurés et société au Moyen Âge, Presses universitaires de Rennes, 2006
Popular:   Commentaire De Texte Victor Hugo Les Contemplations

Manufactures connexes

[modifier
|
modifier le lawmaking]

  • Adalbéron de Laon
  • Arrangement sociale
  • Féodalité
  • Fonctions tripartites indo-européennes
  • Société d’ordres
  • Tiers état
  • Émotions au haut Moyen Âge

Liens externes

[modifier
|
modifier le code]



Les 3 Ordres De La Société Féodale

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_m%C3%A9di%C3%A9vale

Ce site utilise des cookies pour améliorer la convivialité. Vous acceptez en utilisant le site Web plus loin.

Politique de confidentialité des cookies