Fable Le Renard Et Le Bouc

Fable Le Renard Et Le Bouc

le renard et le bouc

C’est une fable à relire avec plaisir et humour. La Fontaine n’a pris que le sujet à Ésope, il en a fait bien plus qu’une petite histoire.

Les deux animaux sont représentatifs de caractères humains, comme à fifty’accoutumée, et le fabuliste utilise toutes les ressources de la langue pour faire vivre la scène.

La Fontaine

Jean de La Fontaine est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry et s’est éteint le xiii avril 1695 à Paris. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise.

La Fontaine northward’a pas écrit uniquement pour les enfants puisqu’il est également auteur de contes licencieux particulièrement prisés.

Jean de La Fontaine

LE RENARD ET LE BOUC

La présence du renard indique avant même de commencer qu’il y aura un trompeur et une victime. Le renard est présenté comme Capitaine, il est d’avance celui qui commande, qui est capable de prendre des décisions avisées pour se tirer d’un danger.

Le bouc au contraire n’est que son ami, il n’existe que par rapport au renard. Il due north’est présenté que physiquement: affublé de cornes, élément qui porte toujours à rire. Cet attribut est particulièrement mis en valeur par la position en fin de vers.

 «Capitaine Renard allait de compagnie

Avec son ami Bouc des plus haut encornés»

Les allitérations donnent un fond sonore à ce tableau des deux amis: on les entend trottiner sur le chemin: [k] [p] [t] (capitaine) [d][g] [p] (de compagnie) [k] [b] [k] (avec, bouc) [d] [p] [t] [one thousand] (des plus et la liaison de haut avec encorné)

Les deux caractères sont fondamentalement opposés, c’est l’union de la carpe et du lapin, on comprend tout de suite que ça ne va pas marcher.

Celui-ci ne voyait pas plus loin que son nez ;

L’autre était passé maître en fait de tromperie.

Le premier vers laisse le regard se déplacer le long du nez de l’animal et s’arrêter net sur ce dernier mot: on ne va effectivement pas plus loin.

Le renard a un titre: «maître», un peu comme si aujourd’hui on parlait de «master» de tromperie. Il est classé socialement.

Ces deux-là partent en rando sans emporter de l’eau. Le problème est rapidement posé. Ils ont soif au début du vers et ils se retrouvent dans le puits à la fin, sans avoir pris le temps de réfléchir.

« La soif les obligea de descendre en un puits. »

Il leur faut ensuite le temps de deux vers pour boire. C’est long. La Fontaine fait durer le plaisir en ajoutant le long adverbe «abondamment», en intercalant «tous deux» et en conjuguant le verbe à un temps composé.

 « Là chacun d’eux se désaltère.

Après qu’abondamment tous deux en eurent pris, »

Nul doute que le renard a bien utilisé ce temps puisqu’il prend la parole juste après.

« Le Renard dit au Bouc : Que ferons-nous, Compère !

Ce n’est pas tout de boire ; il faut sortir d’ici. »

Là le bouc est bien ennuyé automobile il north’y avait pas du tout pensé.  En bon vendeur, le renard donne de longues explications détaillées et «techniques» au bouc. Le renard, c’est un peu Mc Gyver, on dirait qu’il sort une fiche technique IKEA de sa poche : cascade venir à bout des cinq étapes de « construction », il faut être deux personnes, dont si possible un bouc.

« Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi «

Comme le bouc nous a été présenté, on a 50’impression que ces détails lui passent bien au-dessus de la tête et que cela le fatigue et l’éblouit à la fois. En plus, il fait en même temps ce que le renard lui dit et c’est bien assez pour sa pauvre cervelle. Il faut tout lui dire dans les détails, il ne comprend rien et obéit betoken à indicate.


«Mets-les contre le mur. Le long de ton échine

Je grimperai premièrement ;

Puis sur tes cornes m’élevant,
A l’aide de cette machine »

Tout d’un coup, la solution est là.

« De ce lieu-ci je sortirai, »

On a bien suivi jusqu’ici mais là, les explications techniques manquent un peu. C’est bête, Renard a égaré la fiche technique IKEA pour le bouc, mais il va la retrouver, rien de grave.

 « Après quoi je t’en tirerai. »

Mais comme il n’y a plus de problème, plus besoin de se creuser la cervelle, le bouc est content et adore son compagnon.

 » Par ma barbe, dit l’autre, il est bon ; et je loue

Les gens bien sensés comme toi. »

Très franchement, il avoue qu’il due north’aurait pas trouvé. Au moins, il northward’est pas complexé. North’oublions pas que boucher vient de bouc. A 50’époque, le bouc est de la viande de boucherie.

 « Je n’aurais jamais, quant à moi,

Trouvé ce secret, je 50’avoue. »

La fin est attendue. En fait, la fiche IKEA pour le bouc due north’a jamais existé.

« Le Renard sort du puits, laisse son Compagnon, »

Et le renard en rajoute un peu. Cela n’est pas sans rappeler certains politiciens payés sur nos deniers et qui vous disent ensuite dans de beaux discours que si certains sont dans la misère, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Ce sont des gens qui ne sont rien et qui n’ont pas les qualités nécessaires pour réussir.

« Et vous lui fait un beau sermon

Pour l’exhorter à patience.

Si le Ciel t’eût, dit-il, donné par excellence

Autant de jugement que de barbe au menton,

Tu n’aurais pas à la légère

Descendu dans ce puits. Or adieu, j’en suis hors ;

Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;

Machine, pour moi, j’ai certaine affaire

Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin. »

Et enfin la morale termine la legend:

« En toute chose il faut considérer la fin.

Autres fables de La Fontaine étudiées ici :

Le Lièvre et la Tortue – Jean de La Fontaine

Le Curé et le Mort – La Fontaine

Le laboureur et ses enfants

Le Renard et la Cigogne – La Fontaine

Le Coche et la Mouche – La Fontaine

La Fontaine : la jeune veuve



Fable Le Renard Et Le Bouc

Source: https://annbourgogne.wordpress.com/litterature/poesie/le-renard-et-le-bouc-fable-de-la-fontaine/

Popular:   Il Faut Se Mefier De L'eau Qui Dort Fable

Ce site utilise des cookies pour améliorer la convivialité. Vous acceptez en utilisant le site Web plus loin.

Politique de confidentialité des cookies

Contact Us