Les Plus Beaux Poèmes D Amour Anthologie

Les Plus Beaux Poèmes D Amour Anthologie



marlene50

Les plus beaux po�mes d’flirtation.
Les amours enfantines, bucoliques, clandestines, contrari�es, fatales ou �ternelles sont fifty’une des sources d’inspiration les plus f�condes des artistes – musiciens, �crivains, peintres … ou po�tes.
Ce choix de po�mes parmi les plus beaux de la langue fran�aise vous invite � cheminer sur la carte du Tendre, au fil des si�cles.
Ce recueil se advise de faire d�couvrir � c�t� de quelques uns de nos plus grands po�tes et d’autres auteurs peut-�tre moins connus, mais tout aussi remarquables.



Cer45Rt

Y a-t-il une th�matique qui a inspir� autant les �crivains, que 50’amour ? Pour ma part, j’en doute… Fifty’amour, reste une th�matique qui transcende les pays, les genres et les �poques, comme quelques autres th�matiques majeures de l’art, telles que la mort, ou la condition humaine… Et plus que tout autre, l’amour est chant�, exalt�, d�plorer, diss�quer ; il est l�, aussi bien dans les trag�dies, que dans les com�dies, dans tous les textes, on lui consacre des essais, des romans, des nouvelles… Mais, peut-�tre, que ce que 50’on fit de plus beau, sur l’amour, fut la po�sie. Cette anthologie, tend � le prouver, d’ailleurs. Il y a dans ce petit livre, des hymnes au sentiment amoureux, de toute beaut� et de toute po�sie, qui sont vraiment de magnifiques chants de passion, puissants. Cette anthologie, a aussi le m�rite de permettre de d�couvrir les multiples fa�ons, dont on a chant� l’amour… Et elle a fort int�ressante � bien des points de vue, north�anmoins, elle souffre, � mon avis, du manque, d’une r�elle organisation. C’est dommage, machine sinon, je lui eut donn� la annotation maximale, sans difficult�.


+
Lire la suite




Isa0409

♥ ��Ce baiser est united nations sceau par qui m’a vie est shut :
Et comme on peut trouver united nations serpent sous des fleurs,
J’ai rencontr� ma mort sur un bouton de rose.��
L’extase d’une baiser extrait de Les vers h�ro�ques (1648) – Fran�ois Tristan L’Hermite
♥ Un peu de po�sie et de l’flirtation, tout ce dont on a besoin tous les jours ! Inspir�e par ma pr�c�dente lecture des po�mes de Louise Gl�ck, je continue l’exploration de la po�sie � travers ce petit recueil qui, chaque fois que je le lis, me fait le plus g bien ! En explorant les diverses �tapes du rapport amoureux, du premier �moi au premier regard, des premi�res �treintes aux premi�res paroles, jusqu’au premier rapprochement sensuel et sensoriel, ce recueil renferme les plus belles merveilles et les plus beaux tr�sors de la langue fran�aise ! Pas de critique cette fois-ci, mais plut�t fifty’occasion de partager avec vous mes coups de coeur !
♥ ��Longtemps muets, nous contempl�mes

Le ciel o� southward’�teignait le jour.
Que se passait il dans nos �mes ?
Amour ! Amour !��
Mon bras pressait… extrait de Les contemplations (1856), Victor Hugo
♥ ��Et la mer et l’amour ont fifty’amer pour partage
Et la mer est am�re, et l’amour est amer,
L’on south’ab�me en l’amour aussi bien qu’en la mer,
Car la mer et l’amour ne sont point sans orage.��
Et la mer et l’amour extrait de Recueil de vers (1628), Pierre de Marbeuf
♥���Perdons-nous! Parcourons cette courbe profonde
Que tes genoux l�gers ne me d�livrent pas.
Que je sois seul au monde
Au moment de tes larmes.
Que la paix de l’flirtation commence sous nos pas.��
Ton visage est le mot de la nuit �toil�e extrait de la maison de cette (19xx), Odilon Jean-P�rier
♥ Et vous, quel est votre po�me pr�f�r� ?


+
Lire la suite




araucaria

Recueil contenant des tr�sors de la po�sie. Mais bien s�r, comme il s’agit d’une anthologie, le lecteur est plus ou moins sensible � certains auteurs et �poques. Il northward’en reste pas moins que ce recueil est � lire ou � relire.



Anais31

J’ai ador� ce recueil de po�sie, car les po�mes mon beaucoup toucher et on vois le sensibilit� de leur auteur, il y avait aussi mais po�tes pr�f�rer comme Hugo, Verlaine, Baudelaire…… et d’autre que je ne connaissais pas mais qui on �tait cascade moi une belle d�couverte.

marlene50 marlene50
31 janvier 2021

Auburn

Tes yeux, tes cheveux ind�cis,
L’arc mal pr�cis de tes sourcils,
La fleur p�lotte de ta bouche,
Ton corps vague et pourtant dodu,
Te donnent un air peu farouche
A qui tout mon hommage est d�.

Mon hommage, ah, parbleu ! tu 50’as.
Tous les soirs, quels joie et soulas,
� ma tr�s sortable ch�taine,
Quand vers mon lit tu viens, les seins
Roides, et quelque peu hautaine,
S�re de mes humbles desseins.

Les seins roides sous la chemise,
Fi�re de la f�te promise
A tes sens partout et longtemps,
Heureuse de savoir ma 50�vre,
Ma main, mon tout, imp�nitents
De ces p�ch�s qu’un fol south’en s�vre !

Due south�re de baisers savoureux
Dans le money des yeux, dans le creux
Des bras et sur le bout des mammes,
S�re de l’agenouillement
Vers ce buisson ardent des femmes
Follement, fanatiquement !

Et hautaine puisque tu sais
Que ma chair adore � fifty’exc�south
Ta chair et que tel est ce culte
Qu’apr�s chaque mort, – quelle mort ! –
Elle rena�t, dans quel tumulte !
Pour mourir encore et plus fort.

Oui, ma vague, sois orgueilleuse
Car radieuse ou sourcilleuse,
Je suis ton vaincu, tu grand’equally tien :
Tu me roules comme la vague
Dans un d�lice bien pa�en,
Et tu n’es pas d�j� si vague ?

(Paul Verlaine)


+
Lire la suite


marlene50 marlene50
03 f�vrier 2021

El�gie

J’�tais � toi peut-�tre avant de t’avoir vu.
Ma vie, en se formant, fut promise � la tienne ;
Ton nom m’en avertit par un trouble impr�vu :
Ton �me s’y cachait cascade �veiller la mienne.
Je fifty’entendis un jour et je perdis la voix ;
Je l’�coutai longtemps, j’oubliai de r�pondre ;
Mon �tre avec le tien venait de se confondre :

Je crus qu’on grand’appelait pour la premi�re fois.
Savais-tu ce prodige ? Eh bien ! sans te conna�tre,
J’ai devin� par lui mon amant et monday ma�tre,
Et je le reconnus dans tes premiers accents,
Quand tu vins �clairer mes beaux jours languissants.
Ta voix me fit p�lir, et mes yeux se baiss�hire.
Dans united nations regard muet nos �mes s’embrass�rent ;
Au fond de ce regard ton nom se r�v�la,
Et sans le demander j’avais dit : “Le voil� !”
D�s lors il ressaisit mon oreille �tonn�e ;
Elle y devint soumise, elle y fut encha�n�e.
J’exprimais par lui seul mes plus doux sentiments ;
Je fifty’unissais au mien pour signer mes serments.
Je le lisais partout, ce nom rempli de charmes,
Et je versais des larmes.
D’un �loge enchanteur toujours environn�,
A mes yeux �blouis il s’offrait couronn�.
Je l’�crivais … bient�t je north’osai plus fifty’�crire,
Et monday timide amour le changeait en sourire.
Il me cherchait la nuit, il ber�ait monday sommeil,
Il r�sonnait encore autour de mon r�veil :
Il errait dans monday souffle, et , lorsque je soupire,
C’est lui qui me caresse et que mon coeur respire.
Nom ch�ri ! nom charmant! oracle de mon sort !
H�las ! que tu me plais, que ta gr�ce me touche !
Tu one thousand’annon�as la vie, et, m�50� dans la mort,
Comme un dernier baiser tu fermeras ma bouche.

(Idylles et El�gies – Marceline Desbordes-Valmore)


+
Lire la suite


marlene50 marlene50
20 f�vrier 2021

Premi�re soir�e

“- Elle �tait fort d�shabill�e
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres jetaient leur feuill�e
Malinement, tout pr�southward, tout pr�s.

Assise sur une grande chaise,
Mi-nue, elle joignait les mains,
Sur le plancher frissonnaient d’aise
Ses petits pieds, si fins, si fins.

– Je regardai, couleur de cire,
Un petit rayon buissonnier
Papillonner dans son sourire
Et sur son sein – mouche au rosier !

– Je baisai ses fines chevilles.
Elle eut un doux rire brutal
Qui south’�grenait en claires trilles,
Un joli rire de cristal ….

Les petits pieds sous la chemise
Se sauv�rent : “Veux-tu finir !”.
– La premi�re audace permise,
Le rire feignait de punir !

-Pauvrets palpitants sous ma fifty�vre,
Je baisai doucement ses yeux :
– Elle jeta sa t�te mi�vre
En arri�re : “Oh ! c’est encor mieux !…”

” Monsieur, j’ai deux mots � te dire …”
– Je lui jetai le reste au sein
Dans un baiser, qui la fit rire
D’un bon rire qui voulait bien ….

– Elle �tait fort d�shabill�due east
Et de grands arbres indiscrets
Aux vitres jetaient leur feuill�e
Malinement, tout pr�south, tout pr�south.

(Les Cahiers de Douai, 1870 – Arthur Rimbaud)


+
Lire la suite


marlene50 marlene50
01 f�vrier 2021

Ton souvenir est comme united nations livre bien-aim�

Ton Souvenir est comme un livre bien-aim�,
Qu’on lit sans cesse, et que jamais n’est referm�,
Un livre o� l’on vit mieux sa vie, et qui vous hante
D’un r�ve nostalgique, o� l’�me se tourmente.
Je voudrais, convoitant 50’impossible en mes voeux,
Enfermer dans un vers l’odeur de tes cheveux :
Ciseler avec l’art patient des orf�vres
Une phrase infl�chie au profile de tes l�vres ;
Emprisonner ce trouble et ces ondes d’�moi
Qu’en tombant de ton �me, un mot propage en moi ;
Dire quelle mer chante en vagues d’�l�gie
Au golfe de tes seins o� je me r�fugie ;
Dire, oh surtout ! tes yeux doux et ti�des parfois
Comme une april�due south-midi d’automne dans les bois ;
De 50’heure la plus ch�re ench�sser la relique,
Et, sur le piano, tel soir m�lancolique,
Ressusciter fifty’�cho presque religieux
D’united nations ancien baiser attard� sur tes yeux.

(Au jardin de fifty’infante, 1893 – Albert Samain)


+
Lire la suite


marlene50 marlene50
29 mars 2021

Coerulei Oculi

(……..)

Mon �me, avec la violence
D’un irr�sistible d�sir,
Au milieu du gouffre s’�lance
Vers l’ombre impossible � saisir.

Montrant son sein, cachant sa queue,
La sir�ne amoureusement
Fait ondoyer sa blancheur bleue
Sous l’�mail vert d’un flot dormant.

L’eau s’enfle comme une poitrine
Aux soupirs de la passion ;
Le vent, de sa conque marine,
Murmure une incantation.

“Oh ! viens dans ma couche de nacre,
Mes bras d’onde t’enlaceront ;

Les flots, perdant leur saveur �cre,
Sur ta bouche, en miel couleront.

“Laissant bruire sur nos t�tes
La mer qui ne peut due south’apaiser,
Nous boirons 50’oubli des temp�tes
Dans la coupe de mon baiser.”

Ainsi parle la voie humide
De ce regard c�rul�en,
Et mon coeur, sous fifty’onde perfide,
Se noie et consomme l’hymen.

(Emaux et cam�es, 1852 – Th�ophile Gautier)


+
Lire la suite


Les Plus Beaux Poèmes D Amour Anthologie

Source: https://www.babelio.com/livres/Jost-Les-plus-beaux-poemes-damour/1300281

Popular:   Comment Calculer La Taille Reel D'une Cellule

Ce site utilise des cookies pour améliorer la convivialité. Vous acceptez en utilisant le site Web plus loin.

Politique de confidentialité des cookies

Contact Us